Si j'ose dire, quésaco ?

Des chansons... à lire, à écouter (ici, Notre chaîne Youtube), à partager, à diffuser.

lundi 6 février 2017

La mélancolique

Toute la journée, elle va, elle vient,
Il faut qu'ça bouge, il faut qu'ça pulse
Dans les dédales du quotidien
Où elle s'agite pour un bonus
Elle veut oublier la p'tite fille
Qu'elle était il y'a trente ans
Haut perchée sur ses talons aiguilles
Elle maquille ses sentiments

C'est une mélancolique
C'est pas catastrophique
Ca s'voit même pas
Sauf que parfois
Dans l'air du soir
Passe la fanfare
Et toute la clique

Toute la journée, elle travaille,
Heureusement qu'y'a la travail
Et quand, au travail, y'a plus de travail
Chez soi, y'a encore du travail
Oui, mais autour de chaque soleil
Elle voit toujours une ombre
Et, là où, pour toi, c'est une merveille,
Elle ne distingue qu'une tombe

C'est une mélancolique
C'est pas catastrophique
Ca s'voit même pas
Sauf que parfois
Dans ses yeux clairs
En plein mystère
Y'a un trou noir

Toute la journée, elle s'agite,
Même si ça n'sert pas à grand-chose
Allez, un dernier tour de piste,
Histoire de voir la vie en rose
Mais le diable ressemble à l'ange
Y'a du goudron sous cette neige
Et une petite fille à l'air étrange
Vient prendre place dans le cortège

C'est une mélancolique
C'est pas catastrophique
ca s'voit même pas
Sauf que parfois
Dans l'air du soir
Passe la fanfare
Et toute la clique

C'est une mélancolique
C'est pas catastrophique
Ca s'voit même pas
Sauf que parfois
Dans ses yeux clairs
En plein mystère
Y'a un trou noir

mercredi 11 janvier 2017

Le nez à la fenêtre

Hé ho les nuages
Les jolis nuages
Dans un joli ciel tout bleu
N'avez-vous pas l'vertige, un peu,
Quand vous vous dîtes
Qu'un jour ou l'autre, il faudra redescendre sur Terre?
Finies les vacances du côté de chez Dieu le père
D'ailleurs
A ce propos, mes frères,
Voyez-vous quelque chose?
De la Terre, on ne voit pas grand-chose

Le soleil
Joue à cache-cache avec un arc-en-ciel
J'ai beau savoir qu'il promet toujours monts et merveilles
Comme un habile politicien
Ce magicien
M'ensorcelle

Hé ho les oiseaux
Les jolis oiseaux
Dans un drôle de ciel tout gris
Venez vous poser une minute ici
Comment va le monde?
On entend dire un peu partout que le tonnerre gronde
Là-bas
Ailleurs
Horreur
Hécatombe
Ca fait mal au bonheur
Mais déjà la nuit tombe
De ce côté du monde

Hé ho les étoiles
Femmes fatales
Vous voulez pas descendre un peu?
C'est bien joli de briller la nuit
Oui oui oui
Oui mais, le jour,
Que deviennent vos beaux atours
On en a vite fait le tour

La Lune
Joue à cache-cache avec la vérité
Et puis voilà encore une journée de passée
Une de plus
Une de moins
A demain!

lundi 21 novembre 2016

It was my destiny

Il était une fois...moi
Un type promis à un grand destin
Un type dans l'genre Robin des bois
En plus sexy, en plus costaud, en plus malin

J'ai failli faire fortune en Australie
Failli me faire tuer plus d'une fois
L'avenue d'la gare, sur l'coup d'midi,
C'est super dangereux, c'est pas c'qu'on croit

J'ai failli faire trappeur en Alaska
S'en est fallu de peu
J'ai failli inventer l'eau tiède
Je savais pas qu'ça existait déjà

Quand j'pense à tout c'que j'aurais pu faire dans ma vie
Mais j'ai préféré la sieste et le whisky
Et aujourd'hui, quand j'fais le bilan de ma vie
J'ai comme un blues mais j'me dis bon tant pis
It was my destiny

J'ai failli décrocher la lune
J'y étais presque arrivé
Mais au moment de la soulever
Ben j'ai eu peur qu'elle ne me tombe dessus

J'ai failli me marier vingt fois
J'me suis marié qu'une fois
J'ai failli rencontrer le Che
Mais il fréquentait pas les Champs-Elysées

J'ai failli faire encore plein d'trucs
Auxquels je n'ai jamais pensé
Et comme personne y'a pensé non plus
Et ben, évidemment, ça a foiré

Quand j'pense à tout c'que j'aurais pu faire dans ma vie
Mais j'ai préféré la sieste et le whisky
E aujourd'hui, quand j'fais le bilan de ma vie
J'ai comme un blues mais j'me dis bon tant pis
It was my destiny

mardi 8 novembre 2016

Puisque la nuit

Puisque la nuit le jour
Puisque le jour la nuit
Puisque jamais toujours
Puisque midi minuit
Puisque la nuit le jour
Puisque le jour la nuit

Puisque l'été l'hiver
Puisque le blanc le noir
Puisque l'endroit l'envers
Puisque l'aurore le soir
Puisque l'été l'hiver
Puisque le blanc le noir

Puisque la nuit le jour
Puisque le jour la nuit
Puisque jamais toujours
Puisque midi minuit
Puisque la nuit le jour
Puisque le jour la nuit

Puisque la foi le doute
Puisque les larmes le rire
Puisque le but la route
Et le meilleur le pire
Puisque la foi le doute
Puisque les larmes le rire

Puisque la nuit le jour
Puisque le jour la nuit
Puisque jamais toujours
Puisque midi minuit
Puisque la nuit le jour
Puisque le jour la nuit

lundi 24 octobre 2016

Deux euros la tête à Sarko

Deux euros la tête à Sarko
C'est pas cher, ça vaut le coup
Profitez-en, c'est en promo
Deux euros pour voir la queue du loup

Qu'il s'en retourne chez lui, à Neuilly,
Voir si l'Bon Dieu républicain
A une p'tite place au paradis
Au paradis des p'tits malins

Deux euros le tête à Sarko
C'est pas cher, ça vaut le coup
Profitez-en, c'est en promo
Deux euros pour voir la queue du loup

Qu'il s'en retourne d'où il est venu
On n'a vraiment pas besoin d'lui
Vu qu'y'a déjà la sainte famille
Pour répandre les idées qui puent

Deux euros la tête à Sarko
C'est pas cher, ça vaut le coup
Profitez-en, c'est en promo
Deux euros pour voir la queue du loup

Les 20 et 27 novembre aura lieu la primaire "Les républicains", la participation est ouverte à tous moyennant deux euros et une signature...Etant donné que le gagnant de cette primaire sera probablement le prochain président, autant choisir le moins pire, non?

mercredi 5 octobre 2016

Condamnés amour

Le joyeux tribunal
A rendu sa sentence
Cher monsieur, chère madame,
Et vous noble assistance
Ecoutez maintenant
Le jugement suprême
En notre âme et conscience
Il est sans appel

Vous êtes condamnés amour
Condamnés amour

Le jugement est sévère
La sentence immédiate
Au petit jeu de la guerre
Z'êtes échec et mat
Et l'avocat du diable
Est dégoûté, bien fait!
Il regarde ses pieds, minable,
Il est débouté

Vous êtes condamnés amour
Condamnés amour

Le joyeux tribunal
Vous souhaite bonne chance
Cher monsieur, chère madame,
Et vous, noble assistance
A cœur que veux-tu
Et puis à corps perdu
Voyez comme on danse
Et puis n'en parlons plus

Vous êtes condamnés amour
Condamnés amour

jeudi 22 septembre 2016

Une ombre dans la nuit

Qu'est-ce que j'donnerais
Pour être encore une fois
Belle dans tes yeux
Qu'est-ce que j'donnerais pas
Pour être encore un peu
Belle dans tes bras

Comme vous avez l'air heureux
La lune ne brille que pour vous
Y'a du soleil dans vos yeux
Dans vos mains, une faim de loup
Comme vous flottez sur la Terre
Bien loin du commun des mortels
Je n'suis plus pour toi que poussière
Mais toi tu restes mon arc-en-ciel

Qu'est-ce que j'donnerais pas
Pour être encore une fois
Belle dans tes yeux
Qu'est-ce que j'donnerais pas
Pour être encore un peu
Belle dans tes bras

J'm'en doutais depuis longtemps
D'ailleurs, tout l'monde le savait
Les regards compatissants
Ont fini par m'alarmer
C'est pour ça que j't'ai suivi
Malheureuse comme une ombre
Et dans les bras de la nuit
J'assiste à la fin du monde

Qu'est-ce que j'donnerais pas
Pour être encore une fois
Belle dans tes yeux
Qu'est-ce que j'donnerais pas
Pour être encore un peu
Belle dans tes bras

Voilà, les dés sont jetés
J'ai plus qu'à rentrer chez moi
Les yeux encore écarquillés
Et puis le cœur sous l'bras
Voilà comme un destin chavire
Voilà les fantômes oubliés
Tremblants dans leurs robes de cire
Qui reviennent pour me hanter

Qu'est-ce que j'donnerais pas
Pour être encore une fois
Belle dans tes yeux
Qu'est-ce que j'donnerais pas
Pour être encore un peu
Belle dans tes bras

vendredi 26 août 2016

Des jours comme ça

Y'a des jours comme ça
On s'demande pourquoi
La vie chagrin
La vie boudin
Y'a des jours comme ça
On s'demande pourquoi

Y'a des jours comme ça
On s'demande pourquoi
La vie super
La vie d'enfer
Y'a des jours comme ça
On s'demande pourquoi

Comme ci comme ça
Pour qui pourquoi
Comme ça comme ci
Pourquoi pour qui

Y'a des jours come ça
On s'demande pourquoi
La vie brouillard
La vie bizarre
Y'a des jours comme ça
On s'demande pourquoi

Y'a des jours comme ça
On s'demande pourquoi
La vie soleil
La vie merveille
Y'a des jours comme ça
On s'demande pourquoi

Comme ci comme ça
Pour qui pourquoi
Comme ça comme ci
Pourquoi pour qui

Y'a des jours comme ça
On s'demande pourquoi
La vie misère
La vie colère
Y'a des jours comme ça
On s'demande pourquoi

Y'a des jours comme ça
On s'demande pourquoi
La vie nickel
La vie est belle
Y'a des jours comme ça
On s'demande pourquoi

Comme ci comme ça
Pour qui pourquoi
Comme ça comme ci
Pourquoi pour qui

jeudi 4 août 2016

Chut...

ça f'sait longtemps
qu'on se tournait autour
qu'on parlait du beau temps
au moins dix fois par jour
ça f'sait longtemps
qu'on se rêvait d'amour
Qu'il est doux cet instant
si fragile, que c'est beau l'amour

mais ne me promets rien
on verra bien demain
s'il fait toujours beau ou s'il pleut
et je n'te promets rien
on verra bien demain
si on a envie d'chanter ou d'pleurer
chanter ou pleurer

ça fait déjà un an
que l'on se découvre
si j'ai l'esprit chamois
tu as un cœur de louve
ça fait déjà un an
des projets plein le tête
l'avenir, c'est maintenant
et Paris est une fête

mais ne me promets rien
on verra bien demain
s'il fait toujours beau ou s'il pleut
et je n'te promets rien
on verra bien demain
si on a envie d'chanter ou d'pleurer
chanter ou pleurer

ça f'ra demain dix ans
qu'on tombe dans des pièges
qu'on on en ressort vivants
et même plus forts qu'avant
ça fait déjà vingt ans
quelle folle aventure
il est toujours ardent
notre petit coin d'azur

mais ne me promets rien
on verra bien demain
s'il fait toujours beau ou s'il pleut
et je n'te promets rien
on verra bien demain
si on a envie d'chanter ou d'pleurer
chanter ou pleurer

ça fait trois mois
que tu m'as rejoint, ma belle
dans les plaines éternelles
il y f'sait un peu froid
ça fait trois mois
que l'on se réchauffe
et qu'on regarde en bas
les p'tits jeunes qui s'échauffent

mais ne me promets rien
on verra bien demain
s'il fait toujours beau ou s'il pleut
et je n'te promets rien
on verra bien demain
si on a envie d'chanter ou d'pleurer
chanter ou pleurer
chanter ou pleurer
chanter ou pleurer

vendredi 22 juillet 2016

Comme des vagues

Comme des vagues
Semblables mais séparées
Par une vallée
Infranchissable
Comme des vagues
Comme des vagues à l'âme
A la surface de cette nuit d'hiver
Nous sommes l'écume éphémère

Comme des vagues
Montagnes d'eau salée
Aussi fragiles
Que châteaux d'sable
Comme des vagues
Comme des vagues à l'âme
Et, sans hésiter à plagier Baudelaire
Nous ondulons sur les gouffres amers

Comme des vagues
Infiniment répétées
Comme une armée
Inépuisable
Comme des vagues
Comme des vagues à l'âme
Vers la côte ou bien vers la haute mer
C'est le vent qui nous fait, qui nous perd